Pourquoi créer des perspectives ? To CARE : Le Sens (2/5)

Dans sa célèbre Vidéo, vue plus de 30 millions de fois, Simon SINEK rappelle que tout doit commencer par le POURQUOI ? Pourquoi l’entreprise existe, pourquoi créer de nouvelles perspectives ?

Dans toute entreprise, avant toute décision stratégique, tout recrutement, tout licenciement, posons-nous la question du pourquoi. Et la réponse doit être : parce que cela fait sens !…

« Donner du sens (to Care… prendre soin/porter attention) est un dispositif essentiel d’ALSpective dans la phase de formalisation d’une vision globale à la fois positive et motivante de l’avenir de l’organisation ».

Comme dit le sage philosophe :

Dans un monde où le changement, l’incertitude, la concurrence et la globalisation deviennent la règle, écouter et observer l’environnement dans lequel s’insère l’entreprise, analyser les données les plus pertinentes, pour donner tout son sens à ses investissements vers des activités futures, est devenu indispensable.

Il faut savoir choisir ce qui est important, sans aucun préjugé. En connaissant ses valeurs, son histoire, ses motivations, ses points forts et ses points faibles (« connais-toi toi-même » dit Socrate, ou « analyse SWOT » apprend-on dans les cours de stratégie) mais en restant attentif aux changements du monde.

Il devient indispensable aujourd’hui pour tout dirigeant de détecter les signaux faibles et forts de son environnement dans le cadre d’une démarche visant dès aujourd’hui à se préparer à demain.

Cette phase ne peut débuter que par une observation très attentive de son environnement et par l’écoute…
1. L’écoute

La qualité de l’écoute, d’une écoute active, est souvent (beaucoup) trop négligée par la plupart des dirigeants rencontrés.

Ce point mérite un développement, basé sur notre expérience professionnelle auprès de plus de 5000 dirigeants interviewés, et plus de 250 000 dirigeants approchés au téléphone.

« On n’écoute jamais assez »

En effet, dans mes 20 ans de pratique de la chasse de tête, j’ai beaucoup appris en observant, notamment, ma plus proche collaboratrice et chargée de recherche, aux qualités d’écoute exceptionnelles. Dans une recherche de dirigeants, elle approche une centaine d’interlocuteurs au téléphone et doit être particulièrement sensible aux mots employés, à chaque intonation de voix, à chaque émotion exprimée, pour mieux identifier les discours authentiques et les profondes motivations de chacun, avant de les inviter à se déplacer pour un entretien préalable dans nos bureaux, pour évoquer toutes leurs perspectives de carrière. L’écoute, renforcée par la pratique de notre métier, est un préalable à la bonne compréhension de ce qui nous entoure…

Contrairement aux idées reçues, le Leadership commence par du silence. En anglais, « LISTEN et SILENT » sont curieusement composés des mêmes lettres. On ne peut pas écouter en parlant.

« Quand vous parlez, vous ne faites que répéter ce que vous savez déjà; mais si vous écoutez, vous pouvez apprendre quelque chose de neuf », enseigne le Dalaï-Lama

2 . La veille

Au-delà de l’écoute,Il appartient à tout dirigeant de se remettre en cause, chaque jour, et d’apprendre à mieux observer pour comprendre ce qui se passe dans le monde (pour nous : informations sur twitter, LinkedIn, retours des clients, nos partenaires du réseau TGCforLeaders, nos marchés).Il faut savoir quelles données analyser, quelle veille (concurrentielle) effectuer, comment développer une posture de vigie sur son marché, de suivi des transformations, d’analyse des produits existants, d’enquête auprès des clients, de recensement des données, de compréhension des enjeux, de quête de sens, du pourquoi…Ceci est essentiel pour tout Leader dans toute entreprise : écouter d’abord, et utiliser sa tête, pour mieux prévoir ensuite, anticiper, visualiser l’avenir, choisir, décider.

« Transposé à une entreprise, to care revient à définir le pourquoi de son action : c’est tout l’art de l’observation, de la compréhension, de la vision, de la stratégie, et du positionnement … sur lesquels nous reviendrons dans nos conclusions (article 5/5) ».

Tout leader et toute organisation, définiront une vision d’ouverture, tournée vers l’avenir, qui « donne toujours plus de sens à l’engagement », qui ne doit pas faire en sorte que l’entreprise reste en autarcie, mais plutôt « qui inscrive l’entreprise dans son environnement présent et futur, pour bien le comprendre et mieux identifier ses enjeux d’avenir, afin de définir ultérieurement les orientations stratégiques possibles avant de les véhiculer au sein de l’entreprise. »

Il n’est pas de réussite sans « Care », du sens pour soi-même ou pour une entreprise, pour mieux savoir où aller, et quelles directions prendre.

> Etes-vous intéressé(e) par notre démarche?

> Voulez-vous en savoir plus?
Après le CARE, 2 nouveaux articles, détaillant les autres dimensions du leadership : DARE-SHARE,, seront mis en ligne prochainement.

Restez connecté(e)…
A bientôt,
Albert Hiribarrondo,

Pour en savoir plus sur ALSpective    
Pour en savoir plus sur l’auteur